Le figuralisme dans la musique chorale des XVIe au XXe siècles

  • Dimanche 11 février 2018, 17h - Église Saint Georges, Brunstatt

L’idée d’utiliser des figures de notes pour évoquer chez l’auditeur une image, un sentiment ou un mouvement remonte à le Renaissance. Dans la guerre, Clément Janequin nous fait vivre les préparatifs, la bataille et la victoire de François 1er à Marignan. Le prétexte d’un banquet carnavalesque permet à Adriano Banchieri d’imiter instruments de musiques et cris d’animaux.

Zoltán Kodály évoque la pluie tandis que Maurice Ravel nous confronte aux inquiétants habitants de la forêt. La musique religieuse n’est pas en reste : les âpres dissonances expriment la souffrance chez Mikołaj Zieleński ou Antonio Lotti. Le compositeur le plus original de ce programme est sans doute le huguenot Paschal de l’Estocart qui dépeint un monde vain et superficiel dans ses courtes maximes morales, qui constitueront le fil rouge de ce moment musical très diversifié et rempli de surprises.

Pour le programme détaillé cliquez ici